agence-immobiliere-sarthe.com

Quel est l'apport minimum pour l'achat d’une SCPI ?

Investir en SCPI ne requiert que peu de fonds, ce qui en fait un excellent actif à placer dans votre portefeuille de placement. Les SCPI, c’est de l’immobilier non seulement diversifié, mais aussi à moindre coût. Le prix minimal de la part est de 200 euros.

 

L’apport minimum prédéfini par la société de gestion

Le nombre de parts dans un investissement en SCPI est prédéfini par la société de gestion. Ainsi, on retrouve un minimal de souscription avec une seule part, tandis que d’autres SCPI imposent l’achat d’au moins 10, voire 50 parts pour de rares d’entre elles.

Il vous suffit alors de multiplier le nombre minimal imposé avec le prix unitaire pour obtenir le montant minimal de la souscription. Vous pouvez cependant en acheter plus, en fonction de votre propre stratégie d’acquisition.

 

Attention aux frais

Prévoyez aussi le prélèvement des frais par la société de gestion avant d’acheter votre SCPI. Ce sont les frais d’acquisition et de gestion. Si vous achetez votre SCPI à crédit, attention aux taux d’intérêt que la banque vous prélèvera. À calculer à l’avance afin d’anticiper le propre rendement de votre placement.

 

Ne pas placer une somme importante sur une même SCPI

Si vous disposez d’un budget important que vous souhaitez injecter dans un investissement en SCPI, ne le placez jamais sur une même SCPI, bien que celle-ci affiche d’excellentes performances. Il vaut mieux jouer la carte de la diversification afin de sécuriser votre placement. De plus, vous pouvez souscrire différents types de SCPI pour répondre à différents besoins. Exemple :

  • 50% de votre budget en SCPI de rendement pour générer des revenus immédiats
  • 15% dans une SCPI fiscale pour réduire vos impôts si vous êtes fortement imposé à l’IR
  • 20% dans une SCPI investie par le biais d’une assurance-vie afin de préparer votre retraite
  • 15% dans une SCPI de plus-value ou de capitalisation afin de réaliser des gains. Ces derniers proviennent de la cession des immeubles du parc ou de la revente des parts elles-mêmes.

 

Simuler votre investissement par rapport à votre apport

L’avantage avec les SCPI, c’est la possibilité d’effectuer plusieurs simulations avant de se lancer. Ainsi, vous pouvez effectuer différents calculs en tenant compte des paramètres suivants :

  • le budget maximal que vous souhaitez injecter dans cet investissement
  • le montant de l’acquisition en fonction du nombre de parts à souscrire
  • la durée du délai de jouissance, qui est particulièrement à prendre en compte si vous financez vos parts à crédit

En effet, pendant cette période qui suit votre souscription, vous ne percevrez pas de dividendes : celle-ci varie en fonction de la SCPI et peut s’étendre de 2 à 5 mois en moyenne.

Vous pouvez aussi anticiper le rendement de votre investissement en tenant compte du montant des dividendes ainsi que de l’évolution éventuelle du prix de la souscription entre autres.

 

Attention aux possibles fluctuations du prix de la part

Dans la grande majorité des cas, le prix de la part d’une SCPI évolue au fil des ans ou demeure stable. Rares sont les SCPI qui révisent celui-ci à la baisse, ce qui a pourtant eu lieu pour les actifs ayant été fortement touchés par la crise économique due à la pandémie. Ce sont les SCPI hôtelières par exemple qui, pour rester compétitives et attirer de nouveaux souscripteurs, ont dû avoir recours à cette stratégie.

À l’inverse, ce sont les SCPI les plus performantes qui procèdent à la revalorisation du prix de leur part presque tous les ans : l’investisseur peut donc espérer réaliser de la plus-value au moment de la revente.